MEDITATION DU REPAS

Intoduction
De temps en temps, vous voudrez peut-être apprécier de prendre un repas en silence à la maison avec votre famille ou vos amis. Manger en silence nous permet de prendre conscience de la valeur de la nourriture et de la présence de nos amis, et aussi de notre rapport étroit avec la terre et toutes les espèces.

Chaque légume, chaque goutte d’eau, chaque morceau de pain, contient en lui la vie de toute notre planète et du soleil. Chaque bouchée nous permet de goutter le sens et la valeur de notre vie. Nous pouvons méditer sur les plantes et les animaux, sur le travail du fermier et sur les milliers d’enfants qui meurent chaque jour par manque de nourriture. Assis en silence à table avec les autres, nous avons aussi l’occasion de les voir clairement et profondément, et de leur sourire pour leur communiquer un amour et une amitié réels. La première fois que vous mangez en silence, cela peut vous sembler étrange, mais ensuite vous allez vous y habituer ; les repas silencieux peuvent apporter beaucoup de paix, de joie et de vision profonde.

Ces gathas pour les repas en silence vont nous aider à regarder en profondeur dans la nature de tout ce qui est…

Les cinq contemplations
(à lire avant le repas de midi)
(1 son de cloche, arrêt)
Le Bouddha, et nos ancêtres spirituels, nous invitent à manger dans la Pleine Conscience, conscients de la nourriture, et de la communauté de pratique qui nous entoure ; ne nous laissons pas entraîner par des pensées concernant le futur ou le passé pendant le repas. On mange en telle sorte que la joie, la paix et la liberté soient possible tout au long du repas.
Cher(e)s ami(e)s, au prochain son de cloche, pratiquons ensemble les 5 contemplations.
(1 son de cloche- arrêt)1- Cette nourriture, fruit du ciel, de la terre, de beaucoup de travail et d’amour, est un don de l’univers tout entier.
2- Mangeons-la en Pleine Conscience, et gratitude, afin d’en être dignes.
3- Observons et transformons les états mentaux négatifs, surtout l’avidité, qui nous poussent à manger sans modération, et apprenons à manger avec modération.
4- Puissons-nous maintenir notre compassion éveillée en mangeant de façon a réduire la souffrance des êtres vivants, à préserver notre planète, et à inverser le processus du réchauffement planétaire.
5- Nous acceptons cette nourriture avec gratitude afin de pratiquer et de réaliser le chemin de la compréhension et de l’amour, de développer notre fraternité, de construire notre communauté et de nourrir notre idéal de servir tous les êtres vivants.
(1 son de cloche)
Voici une petite variante des cinq contemplations pour les enfants

1- Cette nourriture est le cadeau de tout l’univers : de la terre, du ciel, de la pluie, et du soleil.
2- Nous remercions tout ceux qui ont fait cette nourriture. En particulier les fermiers, les marchands, et les cuisiniers.
3- Nous mâchons la nourriture lentement afin de la savourer.
4- Cette nourriture nous donne de l’énergie afin de pratiquer pour avoir plus d’amour et plus de compréhension.
5- Nous mangeons cette nourriture afin d’être sain et heureux, et de nous aimer comme une famille.

Gathas

En voyant notre assiette vide :

Cette assiette sera bientôt remplie de nourriture précieuse.

En se servant la nourriture :

Face à cette nourriture, je vois clairement la présence de l’univers tout entier contribuer à ma subsistance.

En s’asseyant :

M’asseoir ici comme si j’étais sous l’arbre de l’Eveil, c’est réaliser que mon corps est la Pleine Conscience même, calme et détendu, libre de toute distraction.

En contemplant l’assiette de nourriture avant de manger :

Tous les êtres sur Terre luttent pour vivre,
Pratiquons de façon que tous aient assez à manger.

En contemplant la nourriture :

Cette assiette de nourriture si odorante, si appétissante,
Contient aussi beaucoup de souffrance.

En Commençant à manger :

(Réciter en silence en mâchant les quatre premières bouchées)
Première bouchée : De la joie, j’essayerai de semer autour de moi
Deuxième bouchée : La souffrance, je m’efforcerai de diminuer
Troisième bouchée : Du bonheur des autres, je me réjouirai
Quatrième bouchée : Des torts qu’ils m’infligent, je leur pardonnerai

Quand l’assiette est vide :

Mon assiette est vide, ma faim est rassasiée.
Je fais le voeu de vivre pour le bien de tous les êtres.

Boire une tasse de thé :

Cette tasse de thé entre mes deux mains,
Ma Pleine conscience devant moi,
Mon corps et mon esprit s’établissent
Ici et maintenant.

Laver la vaisselle :

Laver la vaisselle, c’est laver le bébé Bouddha.
Le profane est le sacré,
L’esprit de tous les jours est l’esprit du Bouddha.

Les commentaires sont clos.